Commission canadienne du lait
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Hausse des prix de soutien du beurre et de la poudre de lait écrémé en vigueur le 1er février 2003

OTTAWA, le 13 décembre 2002 – La Commission canadienne du lait (CCL) a annoncé aujourd’hui qu'à compter du 1er février 2003, le prix de soutien de la poudre de lait écrémé passera de 4,9858 $ à  5,1966 $ le kilogramme, et celui du beurre, de 5,9011 $ à  6,1061 $ le kilogramme.

Ces prix de soutien plus élevés devraient résulter, pour les producteurs laitiers, en une augmentation de 2,36 $ l’hectolitre, ce qui représente 3,9 p. cent.

En janvier dernier, la CCL s’était engagée à ce que les coûts de production de 50 p. cent des producteurs canadiens soient couverts dès 2006. John Core, président de la CCL, explique : « La décision d’aujourd’hui est un premier pas vers le respect de notre engagement. De plus, cette décision reconnaît que les coûts de gestion des fermes augmentent et que les coûts des aliments sont en hausse, surtout à cause des conditions de culture défavorables.

La marge théorique des transformateurs augmentera de 3,9 p. cent ou 0,33 $ l’hectolitre. Les résultats d’une étude récente, commandée par la CCL, justifient cette augmentation. La marge théorique des transformateurs représente une estimation des coûts reliés à la transformation d’un hectolitre de lait en beurre et en poudre de lait écrémé.

Les frais financiers associés aux coûts des programmes d’entreposage, qui servent à  contrebalancer les variations saisonnières de production laitière, resteront à 0,08 $ l’hectolitre.

Les prix de soutien sont les prix auxquels la CCL achète le beurre et la poudre de lait écrémé afin d’équilibrer les variations saisonnières de l’offre et de la demande sur le marché intérieur. Les prix de soutien servent aussi de référence aux agences provinciales pour l’établissement des prix du lait vendu aux transformateurs qui fabriquent des produits laitiers comme le beurre, la poudre de lait écrémé, le fromage, le yogourt et la crème glacée.

L’incidence de la hausse totale sur le marché dépendra de nombreux facteurs tels que l’application de la hausse par les provinces ainsi que les frais de fabrication, de transport, de distribution et d’emballage tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

La Commission canadienne du lait, une société d’État créée en 1966, constitue un facilitateur clé au sein du secteur laitier canadien. Elle contribue à  identifier, mettre en oeuvre et administrer des politiques et des programmes qui répondent aux besoins des producteurs laitiers et des transformateurs. Elle doit permettre aux producteurs de lait efficaces de retirer un revenu raisonnable de leur travail et de leur investissement, tout en assurant aux consommateurs canadiens des approvisionnements suffisants de produits laitiers de qualité.

- 30 -

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Chantal Paul
Service des communications
Commission canadienne du lait
Ottawa, Ontario, K1A 0Z2
Tél. : (613) 792-2040

John Core
Président
Commission canadienne du lait
Ottawa, Ontario, K1A 0Z2
Tél. : (613) 792-2061

Téléc. : (613) 792-2009
Site Web : www.cdc-ccl.gc.ca
Courriel : cdc-ccl@agr.gc.ca