Commission canadienne du lait
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Hausse des prix de soutien du beurre et de la poudre de lait écrémé en vigueur le 1er février 2002

OTTAWA, 14 décembre 2001   La Commission canadienne du lait (CCL) a annoncé aujourd'hui qu'à compter du 1er février 2002, le prix de soutien de la poudre de lait écrémé passera de 4,8394 $ à 4,9858 $ le kilogramme, et celui du beurre, de 5,7261 $ à 5,9011 $ le kilogramme. Cette décision a été prise après un examen des hausses des prix des intrants auxquelles sont confrontés les producteurs laitiers, des consultations auprès des représentants des principaux intervenants de l'industrie laitière dans les secteurs de la production, de la transformation, de la transformation secondaire, de la restauration et la consommation ainsi que d'autres indicateurs économiques.

Ces prix de soutien plus élevés procureront aux producteurs laitiers un montant additionnel de 1,01 $ l'hectolitre, ou 1,7 p. cent au-dessus des revenus de l''an dernier. En plus de ce montant, 0,85 $ sert au recouvrement de la dernière portion du subside à la consommation.

La marge théorique des transformateurs, qui est restée à 8,31 $ l'hectolitre durant les quatre dernières années, sera augmentée de 0,14 $ l''hectolitre, suite aux hausses importantes des frais de services auxquels sont confrontés les transformateurs du secteur laitier.

Les frais de possession associés aux coûts des programmes d'entreposage servant à contrebalancer les variations saisonnières de la production laitière, passeront de 0,07 $ à 0,08 $ l''hectolitre.

« Les commissaires sont d'avis que les hausses des coûts de l'alimentation animale en raison des conditions météorologiques défavorables, au cours de la dernière année et du besoin d'accroître les frais de gestion agricole résultant des activités croissantes dans ce secteur d'activité, partiellement contrebalancées par certaines réductions des coûts du carburant et du pétrole, des fertilisants et du transport, devrait se refléter adéquatement dans un rajustement des prix de soutien », explique le président de la CCL, Michel Pagé.

La CCL achète le beurre et la poudre de lait écrémé aux prix de soutien en vigueur afin d'équilibrer les variations saisonnières de l'offre et de la demande sur le marché intérieur. Les prix de soutien servent de références aux offices provinciaux pour l''établissement des prix du lait vendu aux transformateurs.

L'incidence de la hausse totale sur le marché sera influencée par de nombreux facteurs tels l''application de la hausse par la province, les frais de fabrication, de transport, de distribution et d'emballage tout au long de la chaîne d'approvisionnement.

Cette dernière portion du subside à la consommation qui sera recouvrée du marché, marque la fin du programme puisque celui-ci prendra fin le 31 janvier 2002. Puisque ce subside atténue le prix des produits du lait de transformation vendus aux consommateurs, la Commission a maintenu la pratique de recouvrer du marché la réduction des versements fédéraux.

La marge théorique des transformateurs représente les coûts estimatifs de la transformation du beurre et de la poudre de lait écrémé.

Le lait de transformation sert à la fabrication de produits laitiers comme le beurre, le fromage, le yogourt, la crème glacée et la poudre de lait écrémé.

La Commission canadienne du lait, une société d'État créée en 1966, constitue un facilitateur clé au sein du secteur laitier canadien. Elle contribue à identifier, mettre en oeuvre et administrer des politiques et des programmes qui répondent aux besoins des producteurs laitiers et transformateurs, tout en assurant aux consommateurs canadiens des approvisionnements suffisants de produits laitiers de qualité.

- 30 -

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Michel Pagé, Président
(613) 792-2060

Chantal Paul, Chef de communication
(613) 792-2016

Commission canadienne du lait
Ottawa (Ontario)
Canada K1A 0Z2
Téléphone: (613) 792-2000
Télécopieur: (613) 998-4492
Courriel: cdc-ccl@em.agr.ca