Commission canadienne du lait
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Augmentation spéciale des prix de soutien de la poudre de lait écrémé et du beurre le 1er septembre 2008

OTTAWA, le 11 juillet 2008 – La Commission canadienne du lait (CCL) a annoncé aujourd’hui que les prix de soutien de la poudre de lait écrémé et du beurre augmenteront à compter du 1er septembre 2008. Le prix de soutien de la poudre de lait écrémé passera de 5,9835 $ à 6,1125 $ le kg et celui du beurre passera de 6,9316 $ à 7,0462 le kg. Les prix de soutien sont les prix auxquels la CCL achète et vend le beurre et la poudre de lait écrémé afin d’équilibrer les variations saisonnières de la demande sur le marché intérieur.

Ce prix de soutien plus élevé pourrait se traduire, pour les producteurs laitiers, par une augmentation de revenus de 2 %, soit 1,45 $ l’hectolitre[1] pour le lait de transformation servant à la fabrication de produits comme le yogourt, le fromage, le beurre et la poudre de lait écrémé. Les prix reçus par les producteurs pour le lait et la crème de consommation sont déterminés par les autorités provinciales selon un processus indépendant de la présente annonce. L'augmen-tation globale aux producteurs dépendra des prix qu’établiront les autorités provinciales.

« Nous ne sommes pas surpris de voir que certains coûts directs à la ferme, comme les aliments du bétail, le carburant et les fertilisants augmentent en flèche. Ces circonstances exceptionnelles expliquent pourquoi la CCL annonce un ajustement des prix maintenant. Les prix de soutien seront examinés de nouveau en décembre, comme d’habitude », indique le président de la CCL, Randy Williamson.

Le nouveau prix de soutien du beurre comprend une réduction de 2 cents l’hectolitre des frais de possession que la CCL collecte pour défrayer les frais d'entreposage des stocks normaux de beurre.

La marge que les transformateurs reçoivent pour la poudre de lait écrémé et le beurre qu’ils vendent à la CCL, et comprise dans les prix de soutien, augmentera quant à elle de 22,2 cents l’hectolitre (2 %) de façon à refléter l’augmentation des coûts de l’énergie.

L’impact de cette hausse chez les détaillants dépendra de nombreux facteurs tels que les frais de fabrication, de transport, de distribution et d’emballage tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

La Commission canadienne du lait, une société d’État créée en 1966, constitue un facilitateur clé au sein du secteur laitier canadien. Elle contribue à élaborer, mettre en œuvre et administrer des politiques et des programmes qui répondent aux besoins des producteurs laitiers et des transformateurs. Elle a pour mandat de permettre aux producteurs de lait efficaces d’obtenir une juste rétribution de leur travail et de leur investissement, tout en assurant aux consommateurs canadiens des approvisionnements suffisants de produits laitiers de qualité.

- 30 -

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :


Bianka Litalien
Service des communications
Tél. : (613) 792-2049
Courriel : biankalitalien@agr.gc.ca

Site Web : www.cdc-ccl.gc.ca