Commission canadienne du lait
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Comité canadien de gestion des approvisionnements de lait (CCGAL)

La Commission canadienne du lait (CCL) préside et appuie le Comité canadien de gestion des approvisionnements de lait (CCGAL) et son secrétariat, un comité technique assurant l'analyse économique et les conseils aux membres du CCGAL.

Le CCGAL constitue l'organisme national clé pour le développement de politiques et les discussions concernant les secteurs de la production et de la transformation du lait. Des représentants d'organismes nationaux de consommateurs, de transformateurs et de producteurs participent aux travaux du CCGAL à titre de membres sans droit de vote.

Le CCGAL se réunit quatre fois par année pour examiner les principaux facteurs de production, économiques et de mise en marché qui affectent l'industrie laitière. Ces facteurs comprennent les tendances de la consommation intérieure et de la production de lait et de produits laitiers, le niveau des stocks de beurre et de poudre de lait écrémé de la CCL et de l''industrie, ainsi que les activités du marché d'exportation. Il examine et contrôle également les activités commerciales et de promotion de la CCL, l'administration du paiement mensuel du subside fédéral, la mise en commun pour des revenus du marché, la répartition et l'utilisation provinciales du quota.

Chaque année, le CCGAL établit un niveau cible pour la production nationale de lait de transformation, ou quota de mise en marché (QMM). Ce niveau cible fait l'objet d'une surveillance constante et, au besoin, de rajustements dans le but de refléter les variations de la demande en produits de lait de transformation comme le beurre et le fromage, tels que mesurés en termes de matière grasse. Le CCGAL applique les dispositions du Plan national afin d'établir les parts provinciales du QMM. Chaque province attribue sa part du QMM à ses producteurs selon ses propres politiques.

Le système de gestion des approvisionnements constitue un moyen efficace d'assurer une production de lait suffisante pour satisfaire à la demande intérieure prévue ainsi qu'aux besoins du marché d'exportation. Bien que ce système puisse occasionner des surplus de production, ceux-ci sont administrés au moyen de la gestion du quota et d'activités d'exportation contrôlées par le CCGAL.